Search
Close this search box.

5 principes de stratégie pour créer du trafic

La méthode la plus facile pour construire du trafic vers son site web, c’est de ne pas compter sur ce qu’on appelle le « buzz » (la chance). Pour 99% des sites web, le « buzz » est un événement systémique dans la vie d’un site web. Un tremblement de terre impossible à prévoir et qui ne se produit que très rarement.

 

De ce fait, on a pratiquement 100% de chances de réussir si l’on ne compte pas sur la chance.

 

Comment créer du trafic sur son site web… sans compter sur la chance et donc en pouvant dire « je l’ai fait exprès » ? Je vous propose ces quelques conseils.

 

Je commence par quelques principes de stratégie. 

 

1- Structure du blog : il faut prévoir grand au début, puis accompagner

 

On n’y pense pas, mais la principale différence d’un site web à fort trafic avec un autre, c’est… la taille du site en question. C’est pourquoi le premier principe est de prévoir une structure qui soit facilement adaptable lorsque le contenu du site augmentera. La montée en charge du site devrait s’accompagner de modifications sur le design et l’organisation du contenu : plus le contenu est facilement accessible, plus votre site aura du trafic.

 

2- Penser « réservoirs de trafic »

 

À un certain moment, vous aurez traité 200% de votre sujet de niche. Ce faisant, vous vous coincez vous-même par votre propre contenu : votre trafic atteint un potentiel qu’il ne pourra jamais dépasser. Lorsque le site se développe, que vous voyez des nouveaux visiteurs, des nouveaux commentateurs, renseignez-vous sur ces visiteurs. Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Comment pouvez-vous les aider ?

 

Adaptez votre contenu en conséquence. De sorte à réussir le grand écart entre les premiers lecteurs et les nouveaux : ce faisant, vous ouvrez progressivement votre marché. Et donc votre potentiel de trafic.

 

3- Penser « relais de croissance »

 

Les sources potentielles de trafic sont autant de relais de croissance. Les mots-clés d’un article sont par exemple un relais de croissance. Les commentaires que vous laissez chez les blogs amis en sont un autre. Il existe autant de relais de croissance que de sources de trafic. Cela fait bien plus que vous ne pensez.

 

Chaque relais de croissance devrait faire l’objet d’une stratégie bien spécifique : comment maximiser le trafic venant des abonnés à votre flux RSS ? Comment maximiser le trafic venant des commentaires sur les blogs amis ? Chaque relais de croissance a sa propre réponse, et une stratégie spécifique existe pour maximiser le trafic venant de chaque source.

 

4- Ne pas chercher à fidéliser 100% des lecteurs (ni 99%)

 

C’est contraire à ce que vous entendez ailleurs mais… la raison de ce principe est simple. Paradoxalement, en cherchant à fidéliser tout le monde, vous n’aurez jamais la possibilité de développer votre trafic. Votre site se fera coincer par ses propres lecteurs… quel comble !

 

Si vous fidélisez à tout prix, vous plairez à une seule et unique catégorie de personnes… et raterez l’opportunité de séduire toutes les autres. C’est l’une des raisons principales pour lesquelles à mon sens le trafic de beaucoup de blogs ne décolle pas.

 

5- Tester, innover, bouger

 

Même si vous partiez de Zéro Visiteur et que vous êtes arrivé à 1000, continuez à tester de nouvelles choses. Changez votre style d’écriture, le ton des articles. Ouvrez les sujets. Optimisez votre contenu sur 15 mots-clés au lieu de trois, pour voir.

 

L’approche est de se laisser toute liberté de tout changer pourvu que cela puisse marcher. Que risquez-vous ? Vous êtes parti de Zéro Visiteur et vous avez déjà pris des risques pour arriver à 1 000. Si vous ne changez plus rien, vous resterez à 1 000.

Picture of Henry Mailloux

Henry Mailloux

Ancien journaliste et rédacteur pour une revue spécialisée dans le jeu vidéo pendant 6 ans, j'écris maintenant des billets sur Internet pour être directement au contact des lecteurs. Je suis passioné de jeux et de séries, mais aussi de cuisine et de sport.
" La vie c'est comme une boît de chocolats : on ne sait jamais ce qu'on va trouver à l'intérieur. "