Le site fdesouche est-il raciste ou viable ?

 

FDesouche se présente sous forme de revues de presse. En tant que tel, le site regroupe des articles de sources variées, mais sur une poignée de sujets récurrents :

  • l’immigration ;
  • la sécurité ;
  • l’identité.

Vous pouvez donc tout trouver sur le site. Ce sont des informations sérieuses, car elles proviennent de sources vérifiées et fiables. Cependant, il y a aussi des informations (et empoisonnement) provenant de sites moins sérieux. Le site est souvent pointé du doigt par les sites de fact-checking pour avoir diffusé des contenus lâches, prétendant (plus ou moins) ne pas vérifier le contenu de ses publications, afin de se soustraire à son unique rôle d’agrégateur.

 

Comment est né le site Fdesouche ?

 

Fdesouche est un site d’extrême droite fondé en 2005 à destination des médias francophones. Cette plateforme a été lancée sous forme de blog sous le nom de François Desouche et est devenue l’agrégateur d’actualités Fdesouche en 2006. Elle a toutefois reçu de nombreuses critiques, notamment par le journal « Le Monde », pour avoir publié de fausses informations et s’être livré à de la désinformation. En effet, Fdesouche est accusé d’avoir fait une sélection partielle d’articles retweetés qui soutenaient les arguments de l’extrême droite (xénophobie, islamophobie) en misant sur l’apparente objectivité et l’effet de masse. Le site Fdesouche est décrit comme « très influent » et comptant parmi les sites d’extrême droite les plus fréquentés. En 2005, avant l’avènement des réseaux sociaux, le site a été lancé sur la plateforme d’Hautetfort sous la forme d’un blog personnel sur la vie d’un « Français de souche » à Paris1. En 2006, le site a changé son nom en Fdesouche.com, pivotant vers une vision plus large de l’actualité politique. Ainsi, avec l’aide des lecteurs, ce blog est devenu “un commentateur” d’actualité Web et télévisée consacré aux questions « d’identité, d’immigration et d’idéologie multiculturelle ». Le site a fait de la vidéo l’une de ses principales formes de diffusion de l’information, en s’appuyant sur des sites tels que YouTube, Dailymotion et Rutube. Ce dernier est notamment l’un des sites ayant diffusé une vidéo de l’agression d’un professeur (giflé joyeusement) à Porcheville en avril 2006. Il s’est aussi fait connaître en partageant des cassettes de vols, accompagnés de violences et d’insultes, à destination de Français de souche, dans un bus de nuit en décembre 2008. Le site est avant tout un extrait d’articles, de reportages ou de documentaires empruntés à des médias généralistes. L’immigration et l‘islam sont les thèmes principaux du blog.

 

Fdesouche est-il un site raciste ?

 

Parfois, le site Web en question nie l’existence de tout racisme, bien que beaucoup de textes aient franchi la ligne rouge. En effet, certains modérateurs n’ont pas reçu la même formation que les médias grand public. De ce fait, ils ne sont pas forcément armés pour relever ou réagir à des remarques racistes. De plus, certains d’entre eux sortent de leur devoir de réserve et d’impartialité. Ce sont là des raisons qui ont poussé le site Fdesouche à être hébergé à l’étranger. Cela lui évite ainsi des démêlés avec la Justice, notamment française. Ses créateurs identitaires et nationalistes ont tout de même choisi de l’installer dans la petite ville de Lansing, Michigan, USA. C’est un choix assez paradoxal pour un site qui stigmatise les étrangers installés en France, notamment avec des titres très explicites tels que : « Marseille : Bonnes mères transformées en mosquées » ou « la vie en France de Soraya et Nesma : CMU, RMI, allocs… ». Il faut en effet savoir que ce site est hébergé à l’étranger, car la France a adopté une loi contre le racisme depuis 1972. Cette dernière est en effet très claire à ce sujet et stipule que « Les propos racistes et antisémites ne sont pas considérés comme une opinion, mais un crime, et des poursuites judiciaires peuvent être intentées contre les éditeurs de ces sites ». 

 

Fdesouche sur les réseaux sociaux

 

Fdesouche sur Facebook : https://web.facebook.com/fdesouche

03/10/2022 : Documentaire : À la rentrée, Hasna, Adil et ceux du collège Berlioz vont devoir accueillir Clémence, Mateo et leurs amis du collège Coysevox d’à côté. Et ils voient d’un mauvais œil cette « invasion des Blancs »

03/10/2022 : Référendum local à Rezé (44), près de Nantes : Les habitants disent « Oui » à la création d’une police municipale, avec 71,85 % des voix. LFI avait appelé à voter « Non »

04/10/2022 : Soissons (02) : une femme de 58 ans violée à deux reprises à son domicile par un migrant Afghan de 26 ans, qui a réussi à s’introduire chez elle

04/10/2022 : Crack à Paris : Jean-Baptiste, 92 ans, roué de coups et dépouillé en pleine rue par une toxicomane migrante « transgenre ».

06/10/2022 : Grenoble : Une femme de 18 ans tuée par balle pendant une course-poursuite avec la police, le conducteur avait tiré à plusieurs reprises sur les policiers, qui ont riposté (MàJ : Un clandestin marocain multirécidiviste arrêté).

06/10/2022 : Sondage : 8 personnes sur 10 pensent qu’il y a du racisme anti-blanc en France dans certaines communautés.

06/10/2022 : Rangueil / Vieille-Toulouse (31) : une femme de 38 ans menacée avec une arme à feu, enlevée, puis violée, les auteurs présumés sont deux clandestins algériens de 18 et 21 ans.

06/10/2022 : Soissons (02) : Béatrice, 58 ans, violée à son domicile par un réfugié afghan de 26 ans, qui s’est introduit chez elle. “Il m’a salie, il m’a détruite. Je veux qu’il soit expulsé dans son pays”, confie la victime.

06/10/2022 : Etats-Unis : L’administration Biden renforce le mur de Trump à la frontière mexicaine.

06/10/2022 : Le maire de Callac (22) sur son projet d’installation de migrants dans sa commune : “Je n’organiserai pas de référendum car je sais que 80% de la population est contre. Donc si je fais le référendum, je perds”.

 

Fdesouche sur Twitter : https://twitter.com/F_Desouche

07/10/2022 : Une campagne contre les « violences sexuelles » vécue par les LGBTQIA2S+, s’affiche dans les établissements scolaires du Québec : « As-tu déjà remarqué qu’il n’y a généralement pas de poubelle à tampons dans les toilettes réservées aux hommes ? »

07/10/2022 : Mourad Zitouni agresse sexuellement la réceptionniste d’un hôtel, malgré son absence au tribunal correctionnel de Grenoble, il a été condamné à 8 mois de prison ferme.

07/10/2022 : Italie : arrestation d’un marocain qui exploitait quinze clandestins dans des champs agricoles, les victimes enchaînaient jusqu’à 15 heures par jour « sous une surveillance constante et oppressante »

 

Fdesouche sur Telegram : https://t.me/fdesoucheofficiel 

 

Les articles sont-ils de sources sûres ?

Un épisode récent a offert une idée du positionnement du site sur cette question. Damien Rieu, reporter autoproclamé de FDesouche, s’est rendu sur Twitter pour demander à Libe Désintox de vérifier un article qu’il croyait être « faux » (15 jeunes Marocains ont contracté la rage après avoir violé un âne »). L’article a été publié dans FDesouche peu de temps après. Interrogé sur l’apparente incohérence, Damian Rieu s’est défendu, insistant sur le rôle du site en tant que « commentaire d’actualité » et sur le manque de moyens pour procéder à la censure. Cette « fausse information » a donc été publiée sur le site FDesouche, il y a quelque temps. Dans ce cas, l’information n’était pas « fausse », mais très inexacte (les jeunes avaient bien eux des relations sexuelles avec un animal, mais n’étaient pas infectés par la rage). Or, cet épisode n’est pas un cas isolé. En effet, cette manière de diffuser sans précaution n’est pas une exception. Certains sites d’information bien établis pratiquent ce qu’on appelle la curation, incluant l’adoption de contenus tiers… mais sans faire la moindre vérification. Frot de ce constat, les médiateurs du Monde ont récemment publié une liste des sites qui diffusent le plus de fake news (sur les 101 fake news recensés par Les Decodeurs). FDesouche s’est malheureusement classé 4e avec 9 publications qui sont de l’intox.

 

Les déboires du site Fdesource

Decodex du Monde fait valoir que si « la plupart des sources utilisées sont crédibles, la présentation des faits par le site est souvent trompeuse ». Il répand aussi parfois des rumeurs non fondées. Pour l’organisme de notation des médias NewsGuard, ce « site soutient les opinions d’extrême droite sur l’immigration et l’identité française à travers une sélection de faits divers, d’actualités juridiques et d’articles sur la politique française et internationale, en respectant généralement les principes fondamentaux de crédibilité et de transparence, avec des exceptions importantes ». Dans un entretien accordé à Causeur (17 janvier 2018), Pierre Sautarel rend compte de l’évolution de son parcours éditorial : « Articles initialement publiés sans grand intérêt… En revanche, à chaque fois que je retweetais un article d’actualité autour du triptyque Immigration-Insécurité-Mensonges médiatique, le site attirait le public. J’ai donc décidé d’utiliser cet espace pour mon travail de veille médiatique, pour servir mes idées et n’écrire presque rien ». La présentation de certains sujets laisse aussi à désirer. Cela a notamment été le cas de la publication sur l’ascension de Robert Faurisson au sommet ou encore à l’invitation du débatteur sur l’antisémitisme Dieudonné M’Bala M’Bala. Le titre ne laissait alors aucun doute sur la volonté du site à faire le buzz puisqu’il présentait l’évènement ainsi : « L’humoriste Dieudonné a invité le négationniste de gauche Robert Furison, qui plaide depuis plus de 30 ans sur la réalité de la Shoah et lui a décerné vendredi sur la scène du Zénith de Paris les « « prix de l’infréquentabilité et de l’insolence ».