Search
Close this search box.

Les filaments 3D à utiliser pour des impressions réussies

Le choix du filament est important si vous souhaitez réaliser des impressions 3D de qualité. En effet, chaque matériau possède des caractéristiques spécifiques qui auront une influence sur le rendu et la résistance de l’objet imprimé.

 

Les filaments classiques à utiliser pour vos impressions

 

Pour réussir vos impressions 3D, il est nécessaire de bien choisir son filament d’impression 3D. Voici les principaux filaments utilisés en fonction de leurs matériaux.

 

Le PLA (Acide Polylactique)

C’est le filament 3d, il est le plus répandu dans l’impression 3D. Ce filament est populaire, car il est simple à utiliser, il est idéal pour les débutants.

  • c’est un filament qui s’adapte à plusieurs modèles d’imprimante avec une capacité d’impression à des températures entre 180° C et 230° C ;
  • il offre des impressions rigides et résistantes et a une bonne qualité de détails ;
  • de plus, il a également des avantages écologiques, car c’est un bioplastique fabriqué à base d’amidon de maïs. Les filaments en PLA ne dégagent également aucune fumée toxique.

 

L’ABS (Acrylonitrile Butadiène Styrène)

Les filaments en ABS sont également très populaires et très utilisés dans le domaine de l’impression 3D. Ce type de filament est souvent comparé avec le PLA, chaque filament a toutefois ses points forts et ses points faibles. Côté résistance, ce matériau sera préféré au PLA, côté corrosion également, il est plus avantageux. Il est en outre, idéal pour des pièces qui sont exposées à la chaleur et peut résister jusqu’à 80 °C. Côté esthétique malheureusement, il est moins performant et offre un rendu moins qualitatif. Côté technique, avec un point de fusion compris entre 220° C et 250° C, il est adapté à des modèles limités d’imprimantes 3D. De plus, lors de sa fusion, il dégage des vapeurs toxiques.

 

Les filaments en polycarbonate

Ce filament 3D sera particulièrement apprécié pour sa grande résistance aux chocs. Il a également une grande rigidité pour réaliser des pièces qui ont besoin d’une forte résistance mécanique. Toutefois, il est assez difficile à utiliser et peut être plus technique, il n’est pas adapté aux amateurs. En effet, il nécessite une buse de très haute température pour atteindre son point de fusion. Cette température peut aller jusqu’à 270° C, un plateau résistant adapté doit également être prévu, car celui-ci peut atteindre 110° C lors de la fusion.

 

Les filaments en nylon

Ce filament 3D est apprécié pour sa souplesse et pour sa facilité d’utilisation. Il a également une grande résistance mécanique qui est proche de l’ABS. Vous pouvez ainsi créer des pièces variées, qui peuvent être à la fois résistantes et durables. Les filaments en nylon sont plus faciles à utiliser et peuvent offrir une impression de haute qualité. Ils sont idéaux dans la fabrication de pièces destinées à résister à l’usure et aux chocs répétés.

 

Le PETG (Polyéthylène Téréphtalate Glycol)

Cette matière est un bon compromis entre résistance et impression. Il permet de créer des pièces bien rigides. Comparé au PLA, il résiste mieux aux chocs et à l’usure. Toutefois, cette résistance peut le rendre difficile à usiner, la température de la buse doit également atteindre une température élevée pouvant aller jusqu’à 250° C. Si l’appareil n’est pas correctement réglé, il peut laisser des défauts sur vos créations.

Picture of Henry Mailloux

Henry Mailloux

Ancien journaliste et rédacteur pour une revue spécialisée dans le jeu vidéo pendant 6 ans, j'écris maintenant des billets sur Internet pour être directement au contact des lecteurs. Je suis passioné de jeux et de séries, mais aussi de cuisine et de sport.
" La vie c'est comme une boît de chocolats : on ne sait jamais ce qu'on va trouver à l'intérieur. "