Tout savoir du Cloud

serveur cloud
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le cloud regroupe l’ensemble des data-centers dans le monde entier. Avec l’évolution de la technologie digitale, la gestion des documents et des fichiers en entreprise ne se fait plus au niveau de leurs serveurs physiques. Le Cloud computing est alors un système qui permet un stockage de données dans différents web-services virtuels. Les machines virtuelles sont des solutions simples et efficaces, offrant de nombreux avantages pour une entreprise. Quels sont les différents types de services cloud ? Comment choisir selon le fonctionnement ? Pour en savoir davantage, suivez notre article.

Qu’est-ce que le cloud computing ?

Le cloud computing est un service en ligne qui donne accès à ses données via un serveur distant. Avant l’ère de la digitalisation, une entreprise assurait le stockage de ses données sur une infrastructure interne.

Les cloud services sont alors plus innovants, favorisant l’évolutivité. La gestion de ces architectures virtuelles est généralement à la charge d’un fournisseur de service tiers.

Les fournisseurs de service sont alors responsables de la gestion, de l’entretien et de la maintenance de leur plateforme cloud. Pour accéder à son infrastructure informatique, un utilisateur doit juste disposer d’un navigateur web et d’une bonne connexion internet.

Les trois types de cloud

Il existe trois différents types de cloud : le Cloud public, le Cloud privé et le Cloud Hybrid. Toutes les technologies cloud permettent de stocker et de partager des ressources évolutives.

cloud public

Le Cloud public

Lorsque l’on parle d’un Cloud public, on fait référence à un ensemble d’infrastructures et services lourd, dépourvu d’utilisateur final.

Si les clouds publics étaient basés sur une exécution hors-site, la plupart des fournisseurs de services cloud proposent désormais une infrastructure cloud performante.

Le Cloud privé

Les services de cloud computing privés sont des environnements de haute-disponibilité pour des utilisateurs finaux. Son exécution requiert un pare-feu utilisateur. L’accès des clients pour les clouds privés reste isolé.

Le Cloud Hybrid

Les solutions Hybrid sont axés sur différents types d’environnements virtuels : le réseau local (LAN), le réseau étendu (WAN) et le réseau privé virtuel ou API.

Ce type d’hébergement cloud est assez complexe, avec une connectivité qui varie en fonction des besoins de l’utilisateur.

Choix et fonctionnement

Afin de choisir l’infrastructure interne adaptée à son entreprise, il convient de connaitre le fonctionnement et les spécificités de tous les serveurs virtuels existants. Disposer d’informations sur ces services web facilite le choix.

Saas : Software as a service

Le Saas est généralement un serveur distant utilisé en entreprise pour l’accès à différents fichiers et applications. 

Cette offre Cloud est adaptée aux entreprises avec un faible budget. Pas besoin de disposer d’une licence d’exploitation comme pour les logiciels professionnels.

Iaas : Infrastructure as a service

Les déploiements des Iaas sont à la charge d’un prestataire de service. Le service d’externalisation peut concerner le software, c’est-à-dire les logiciels et les applications, ainsi que le hardware, les serveurs et les réseaux.

Ce type de services data est idéal pour une entreprise avec des ressources insuffisantes pour l’implémentation d’équipements informatiques complets.

Paas : Plateform as a service

Le Paas est, quant à lui, un environnement virtuel avec un peu plus d’aboutissement. Ce type de cloud permet par exemple de développer une application.

Plus sophistiqués, les Paas sont en mesure d’intégrer un langage de programmation complexe pour héberger une base de données.

Le Cloud souverain

Le cloud souverain est un service d’hébergement web avec des options de déploiement uniquement à l’intérieur d’un territoire national, pour garantir une protection des données. L’hébergeur et les utilisateurs sont dans ce cas soumis à la règlementation française en vigueur.

Avantages et inconvénients du cloud

Les solutions virtuelles cloud présentent des avantages et des inconvénients à considérer.

Les avantages d’une solution cloud

Le clou service est :

  • D’une souplesse exceptionnelle, offrant des possibilités d’améliorations selon les besoins des utilisateurs ;
  • Simple et pratique, ne nécessitant pas de développement cher ;
  • Accessible par abonnement mensuel ;
  • Economique avec l’utilisation d’un datacenter en externe.

Les inconvénients

Les datacenters présentent aussi bien quelques inconvénients. Comme la data base est stockée sur un serveur distant, les risques de pertes et de vol de données sont présents.

Les offres ne sont pas très flexibles. Il est difficile pour un utilisateur de demander des améliorations de service suivant ses besoins.

utlisation cloud

Exemples de service de stockage cloud

Avec l’évolution du Big Data, le nombre de service cloud disponible sur le marché est en hausse. Parmi les plus célèbres, on peut citer : Google Drive, iCloud, Drop Box, Microsoft OneDrive.

Gratuits ou payants, chacun des web-services dispose de fonctionnalités qui leur sont propres en fonction du système d’exploitation utilisé pour les appareils. Les versions payantes sont toujours pour les grandes entreprises qui stockent une quantité énorme de données.